Buissonville 2016

Voici un très (très) bref aperçu de ce camp passé à Buissonville, en attente de la série complète que vous pourrez visionner à notre traditionnel souper porcelet en février!

Cliquez sur l’une des photos, elle s’affichera en grand et vous pourrez alors naviguer entre celles-ci.

[Patience patience, un tri est en cours 😉 ]

 

Woodcraft

Voici l’article de la Troupe, paru dans le Woodcraft.  Il peut également être lu en .pdf en cliquant ici.

Bonne lecture.

IMG_7758

13 juillet 2016, 14h00. Le premier CP (Chef de Patrouille), Kob, arrive sur le champ, non loin de Rochefort.  Ses coéquipiers du même âge -et certainement bientôt ‘adverses’ dans la grande course aux fanions, n’ont pas tardé à arriver eux aussi, dans les minutes qui suivirent.

Les aînés de la Troupe n’étaient certainement pas convoqués quelques heures avant les autres scouts pour chaumer : 10 tentes, pliées dans leurs enveloppes, n’attendaient qu’eux pour enfin goûter au plein air et permettre à une quarantaine de scouts de vivre 16 jours magnifiques dans cette grande prairie en bordure du paisible village de Buissonville.

IMG_7590

Chose fut faite pour le soir, et les plus jeunes arrivaient déjà le lendemain sur le coup de 10h. Leur seul objectif en tête : faire de cette prairie ‘hostile’ leur véritable lieu de vie pour deux semaines, à coups de lits superposés, tables et tables à feux en bois et terre, fours, vaisseliers, hamacs, terrains de foot et rugby, …

En raison de la particularité du sol dans cette prairie, l’installation fut vite bouclée par certaines patrouilles en un peu plus d’une journée, et il a bien fallu deux journées et demi pour d’autres. Le principal était tout de même que chacun soit bien installé, histoire de pouvoir commencer au plus vite le thème du camp, par son introduction, de nuit.

En effet, le dernier soir des constructions, une violente détonation eut lieu dans les environs. Comme l’avait craint le président américain lorsqu’il a convoqué les représentants de 6 nationalités, une centrale nucléaire avait explosé non loin. Ce n’était pas à prendre à la légère puisque des personnes des environs étaient déjà irradiées, et cela ne pouvait que se répandre à d’autres. Il fallait donc se prendre en main, et aller, prudemment, à la rencontre de ces personnes afin de mesurer l’ampleur des dégâts.

IMG_7541

Les scouts ont alors dû commencer à se remuer et à s’organiser pour trouver les éléments qui allaient leur permettre de survivre dans cet environnement hostile, à commencer par l’eau. Grâce à différentes techniques, ils ont pu rendre potable (ou presque 😉 ) l’eau irradiée qui coulait dans la rivière.

L’eau, c’est bien, mais cela ne permet pas de se nourrir non plus, ni de se soigner. Les scouts sont alors partis dans la région afin de récolter un maximum de nourriture et de plantes médicinales, dans l’objectif de ramener tout cela dans leur lieu de vie. Seulement, ce n’était pas chose aisée, puisque des zombies, irradiés par l’explosion nucléaire, traînaient dans les parages. Ayant perdus leurs facultés intellectuelles, ils n’étaient pas capables de se lancer, comme les scouts, à la recherche de ressources. Double danger donc, pour nos survivants : les ressources qu’ils avaient trouvées étaient la proie des zombies, et ils risquaient, en plus, de se faire irradier à leur tour. Heureusement, de retour au camp, les dégâts étaient limités, tout le monde pouvait donc continuer l’aventure.

Mais la survie en groupe étant loin d’être facile, des tensions ont commencé à apparaître entre les différentes nationalités, allant même jusqu’à l’attentat de l’un des hauts dirigeants des Etats-Unis. Il fallait alors trouver qui cherchait à s’en tirer mieux que les autres, lâchement…

Un camp scout ne se résume certainement pas au suivi de l’intrigue du thème. Bien d’autres activités apparaissent dans le planning.

Comme les badges, chaque matin d’une journée ‘normale’. Les plus jeunes auront eu l’occasion de se perfectionner dans les différentes techniques de construction, tandis que les autres pouvaient se détendre dans le badge troubadour, ou perfectionner son orientation dans le badge cartographie. Badge au terme duquel les scouts se sont fait ‘larguer’ à quelques kilomètres du champ, avec une carte et une boussole, sans savoir où ils étaient. Ils ont dû alors observer leur environnement, afin de se positionner sur leur carte, et ensuite revenir à pieds, en se créant eux-mêmes leur chemin à travers les champs.

IMG_7928

Concours culinaire – Apéro chez les Daims

Egalement, les scouts ont pu arborer la toque d’un cuisinier de restaurant étoilé, lors du concours culinaire. Ils disposaient de l’après-midi entière afin de préparer un menu complet, de l’apéro au dessert, mis sur thème, avec construction : la totale !

Innovation cette année : lors de la journée thème, nous avons eu la chance de pouvoir goûter au cochon à la broche, préparé par les soins de nos intendants ! Nous en avons profité pour nous donner une petite session d’anatomie ; qui a dit qu’aux scouts on ne faisait pas également de l’intellectuel ?

IMG_7712

Une ‘dreamteam’ avait également été formée par les scouts, au football, avec beaucoup d’ambition… malheureusement, c’était sans compter l’excellente équipe des chefs, qui n’ont pas hésité à leur mettre quelques raclées… 😉

Deux semaines étaient déjà passées, et la dernière soirée étaient clôturée par la traditionnelle veillée des SP’s (Seconds de Patrouille) ainsi que le grand feu final. Quinze jours éreintants, mais desquels on revient la tête pleine de souvenirs…

Et c’est une fois chez soi,lorsqu’on se réveille, non plus entouré de 7 autres camarades sous la chaleur de la tente, mais seul dans sa chambre, que la nostalgie nous vient, inévitablement !

Merci à tous les acteurs de ce merveilleux Buissonville 2k16, on se l’aura fait ce camp !

Rendez-vous le 17 septembre, pour la montée !

Bighorn, pour la Troupe Albert Schweitzer

Publicités